Print Shortlink

De Villepin, capital sympathie en forte hausse !

Il y a des semaines qui offrent de belles nouvelles, différentes études secrètes sur le premier ministre révèlent une forte poussée du capital sympathie du premier ministre, qui plus que jamais s´installe confortablement « au delà des clivages » dans la perspective de 2007 . Aprés des mois difficiles, canibalisé par l´image omniprésente de Nicolas Sarkozy, le premier ministre offre l´image d´une France rassemblée, pragmatique, efficace et positive.

Le temps de la demi place en arrière fond de salle est révolu, le premier ministre est en lumière et on attend de lui cette capacité de dialogue pour recréer des liens entres toutes les « Frances », en effet il instaure une dynamique nouvelle. Les études correspondent aux derniers sondages, qui par une lecture transversale, enlèvent toujours plus de crédit à une candidature monopolistique de Nicolas Sarkozy qui devra bien remarquer que le réveil de l´opinion lui est de moins en moins profitable. Nombreux électeurs de la droite modérée et de plus en plus à gauche sont sensibles aux efforts de Dominique De Villepin qui donne, d´aprés les études les plus poussées, les meilleurs résultats par une image positive d´une personnalité consensuelle impliquée avec un pragmatisme jugé sincère. C´est une donnée qui confirme bien la poussée de Dominique De Villepin chez les jeunes et les femmes, assurant une lisibilité plus stable sur les questions d´avenir et du social. Sur l´aspect présidentiable, il est en tête de ceux qui peuvent donner une image plus positive de la France dans le monde et apporter une réelle respectabilité sur les relations internationales, le premier ministre étant le plus apte pour incarner une politique audacieuse qui puisse tenir compte des réalités actuelles de la mondialisation et du besoin d´une rencontre Nord-Sud défendue par la France.

Il est même celui qui représente le plus d´intérêt positif pour rétablir un équilibre dans la crise historique du Moyen-Orient, également le retour d´un tandem efficace dans les relations franco-allemandes, tout comme avec la Grande-bretagne qui lui porte beaucoup plus de respect et crédibilité que Nicolas Sarkozy dont on reproche les excès de simplifications toujours plus jugés « populistes » lors des différents dossiers qui ne sont que des occasions de « réglements de comptes » pas toujours justifiés, au point de créer une situation d´incidences diplomatiques chroniques!

C´est dire que le premier ministre est préféré pour son approche moins « batteleuse » de la fonction politique pour qui ses capacités d´écoute sont les principaux atouts révèlès par les différents modèles utilisés pour définir son image. Il est assurément dans une meilleure posture que Nicolas Sarkozy qui a cette capacité extraordinaire de fédèrer les haines avec autant de force que la sympathie semble pouvoir également s´éloigner, ce qui, le passé l´ayant démontré, n´est pas la meilleure perspective pour un présidentiable, tant l´équilibre est fragile. Nous verrons si De Villepin augmente ses résultats positifs en matière d´implication pragmatique, si tel est le cas, il y aura de belles occasions de surenchères verbales stratégiques de la part de Sarkozy, qui ne dispose que de cet applet communicant avec son potentiel qui devient de plus en plus versatile, il faut dire que rien n´est jamais gagné d´avance, surtout si l´avance est trop précipitée voir impuslvive! Dans les mois à venir, le premier ministre va augmenter la lisibilité de son action et donc de ses méthodes, aprés le stade de la découverte, il y aura l´étape de la confiance, c´elle qui lui donnera ses meilleurs voix!

par SpinDc.

Ecrire un Commentaire