Print Shortlink

Ma réaction à la déclaration du Président de la République sur les retraites, par Marie-Anne Montchamp

« Les deux raisons qui nous imposent de réformer notre système de retraite sont la démographie et la faiblesse de capacité de croissance de notre économie. Le « dispositif Retraites » du gouvernement est présenté comme le moyen de sauver le système par répartition.En réalité, ce projet comporte trois écueils majeurs.

D’une part, il creuse brutalement l’écart entre les Français : – les travailleurs peu qualifiés entrés très tôt sur le marché du travail : les carrières longues ; – les salariés qui ont connu des carrières discontinues avec des accidents de parcours : chômage, maladie, … – les femmes qui se sont arrêtées pour s’occuper de leurs enfants ; – les travailleurs à temps partiel qui souvent n’ont pas eu le choix du temps plein (dans la grande distribution notamment) et ne peuvent valider leurs trimestres.

Le report à 67 ans pour l’obtention pour une retraite à taux plein pèse accroit lourdement l’inéquité du dispositif. D’autre part, le projet gouvernemental, bien qu’atténué par l’annonce du Chef de l’Etat méconnait la réalité de la pénibilité au travail. La référence au degré d’invalidité constaté en fin d’activité traduit mal et partiellement les différentes formes de pénibilité dont les effets rejaillissent sur l’espérance de vie des Français.

En conséquence pour République Solidaire, l’inéquité du projet « retraites » de l’exécutif conduira une partie de nos compatriotes à se détourner de notre système par répartition pour faire le choix individuel de la capitalisation.

Enfin, le projet présente en l’état, une faiblesse majeure sur la question du financement qui n’est pas assuré par ses dispositions.

Il nous faut impérativement trouver des ressources nouvelles sans aggraver la dette : c’est le sens des amendements déposés par les députés de République Solidaire proposant notamment une augmentation de la CSG sur les revenus du capital. Nous devons réaffirmer notre pacte républicain fondé sur une solidarité totale et inconditionnelle entre tous les Français. »

Source: Communiqué de République Solidaire

Ecrire un Commentaire