Print Shortlink

François Goulard, invité de Radio Classique

François Goulard, député villepiniste du Morbihan, était l’invité de Yolaine De Chanaud, mardi matin sur Radio Classique. Il s’est notamment exprimé à propos de l’affaire Woerth-Bettencourt.

François Goulard a dénoncé un « dysfonctionnement » au sommet de l’Etat, jugeant un remaniement « indispensable » et se déclarant « étonné » que le président Nicolas Sarkozy « n’ait pas pris la mesure des conséquences de toutes ces révélations » sur l’affaire Woerth-Bettencourt.

« On ne peut pas aujourd’hui aborder les réformes nécessaires (retraites, situation des comptes publiques) avec un gouvernement, avec des ministres à des postes essentiels qui sont affaiblis. Ce n’est tout simplement pas possible. Un remaniement est indispensable. (…) Il y a un dysfonctionnement aujourd’hui au sommet de l’Etat », a-t-il ajouté.


« Il y a eu des imprudences invraisemblables. Le fait d’avoir comme trésorier de l’UMP le ministre du Budget, c’était une erreur profonde. Evidemment quand il y a une telle confusion des genres, on s’expose à ce type de soupçon. A partir du moment où il y avait un certain nombre de révélations exactes ou non, il fallait agir. Je suis étonné que le Président de la République n’ait pas pris la mesure des conséquences de toutes ces révélations. (…)

Au lieu de pousser à la démission, dans des conditions qui ne sont pas encore très claires, de pauvres secrétaires d’Etat, un remaniement s’imposait. Il fallait absolument clarifier les choses. On ne peut pas aujourd’hui aborder les réformes nécessaires (retraites, situation des comptes publiques) avec un gouvernement, avec des ministres à des postes essentiels qui sont affaiblis. Ce n’est tout simplement pas possible. Un remaniement est indispensable. On n’annonce pas un remaniement en octobre. (…) Il y a un dysfonctionnement aujourd’hui au sommet de l’Etat. »

Source: Radio Classique

Ecrire un Commentaire